Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Faites-en tout un dram
Herode
Messages : 31
Enregistré le : dim. 31 juil. 2016 07:12
Localisation : Paris

Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar Herode » mar. 2 août 2016 15:25

Je le signale car j'ai failli passer à côté, lors de mon premier dram.
Un whisky complexe, subtil, floral et léger. Il nécessite de prendre le temps, d'être au calme pour qu'il se dévoile.

Nez floral (genêt, lavande).
En bouche du miel, des oranges des quetsches, un soupçon de tourbe et de chêne.
Une finale douce, mielleuse avec quelques pêches.

Très élégant.

Impératif : le laisser s'aérer une dizaine de minutes.

A déguster en premier, pour ne pas passer à côté de son caractère très fin.

Vraiment dommage qu'il soit embouteillé à 40°. :problem:

Avatar de l’utilisateur
Thomas
Messages : 870
Enregistré le : sam. 5 avr. 2014 20:06

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar Thomas » mar. 2 août 2016 19:55

C'est quand même problématique ces embouteillages à 40%. Certaines marques l'ont compris d'autres moins (on demande pas du 50% de partout non plus). Mais bon, on y viendra peut-être :D
Je ne suis pas péremptoire, j'ai simplement raison.

Avatar de l’utilisateur
red71
Messages : 415
Enregistré le : jeu. 1 mai 2014 10:33
Localisation : Belgique - Huy
Contact :

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar red71 » mar. 2 août 2016 20:50

Thomas a écrit :C'est quand même problématique ces embouteillages à 40%. Certaines marques l'ont compris d'autres moins (on demande pas du 50% de partout non plus). Mais bon, on y viendra peut-être :D

+1. Si on pouvait avoir du 46-48% ce serait juste bien.
Spécial dédicace pour Thomas. J'ai toujours raison. Quand j'ai tort, j'ai raison d'avoir tort.

Avatar de l’utilisateur
Bishlouk
Messages : 547
Enregistré le : lun. 28 avr. 2014 18:45
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar Bishlouk » mer. 3 août 2016 09:46

red71 a écrit :
Thomas a écrit :C'est quand même problématique ces embouteillages à 40%. Certaines marques l'ont compris d'autres moins (on demande pas du 50% de partout non plus). Mais bon, on y viendra peut-être :D

+1. Si on pouvait avoir du 46-48% ce serait juste bien.


Vous oubliez que les amateurs tels que nous ne sont qu'une goutte d'eau dans l'océan qu'est la clientèle du whisky. Pour la plupart des gens, 40% d'alcool c'est déjà énorme et beaucoup hésitent même ne fut-ce qu'à goûter, de peur que ça brûle / de ne pas supporter.

Avatar de l’utilisateur
Thomas
Messages : 870
Enregistré le : sam. 5 avr. 2014 20:06

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar Thomas » mer. 3 août 2016 14:58

Je parlais d'un point de vue gustatif en tant qu'amalteur. Après il va de soi que commercialement parlant c'est compliqué ;)
Je ne suis pas péremptoire, j'ai simplement raison.

Avatar de l’utilisateur
Bishlouk
Messages : 547
Enregistré le : lun. 28 avr. 2014 18:45
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar Bishlouk » mer. 3 août 2016 18:26

Thomas a écrit :Je parlais d'un point de vue gustatif en tant qu'amalteur. Après il va de soi que commercialement parlant c'est compliqué ;)

Bah oui mais non, nous consommons d'autres produits; les bibines à 40% ce n'est pas pour nous :lol:

alain
Messages : 119
Enregistré le : mer. 20 avr. 2016 10:46

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar alain » jeu. 4 août 2016 16:58

Perso ,j'aime pas ce qui est fort!
Mais 40 °C ,c'est le minimum pour sentir qq chose
45-46,c'est le minimum pour commencer à apprécier
dès 50,je me dis que tout ne s'évapore pas ,et que le pdt va rester plus en bouche!
à plus de 50,j'ai le plaisir de gouter qq chose de moins usiné,c'est bizarre!
Mais j'aime aussi me balader en GMS ,là où on trouve très peu de plus de 40°C et entendre dire que 40 °C,ça fait....beaucoup!!

canis lupus
Messages : 595
Enregistré le : lun. 28 avr. 2014 19:51
Localisation : BOIS D'ARCY (78)

Re: Aberfelfdy 21 yo OB 40% abv.

Messagepar canis lupus » jeu. 4 août 2016 18:38

Pour ma part, je me garderais bien d'être aussi catégorique sur les degrés d'alcool.

Déjà, il faut faire une différence entre les whiskys à degrés naturels et les whiskys dilués.
En effet, avec l'âge (ou plus rarement une bizarrerie dans le fut), un whisky va de plus en plus s'approcher des 40°.
Pour autant, il ne sera pas faiblard, loin s'en faut. Le seul risque avec un vieux whisky, c'est qu'il est traîné trop longtemps dans son fut et commencé à tourner au jus de bois (surtout en bouche), mais même dan ces conditions, il aura certainement gardé une nez magnifique.
Beaucoup font souvent l'erreur de glisser ce genre de vieux malt en début de set, lors d'une dégustation, en se fiant au seul degré d'alcool. Généralement, après, même des whiskys à fort degré d'alcool ont du mal à s'en sortir.

Maintenant, si on parle uniquement de dilution, plus ça va, plus je me dis que le degré final, ou la quantité d'eau ajoutée est peut-être le facteur le moins influent.

Déjà, je pense que la manière de diluer a son importance.
Je devine facilement qu'un OB mondialement distribué à coup de batches de dizaine (centaines ?) de millier de bouteille sera très brutalisé. J'imagine bien qu'un grand nombre de futs sont déversés dans d'immense cuves, et que le quantité et ajouté en un coup, puis que l'embouteillage se fait dans la foulée sur de grandes lignes automatisées à grande cadence, ou le whisky est violemment injecté dans la bouteille, qui est aussitôt bouchée.
Idem pour les IB qui font de grands batches.
A l'opposé, un IB qui va faire un embouteillage de quelques dizaines (centaines ?) de bouteilles va sans doute procéder beaucoup plus en douceur, en diluant progressivement et en laissant un temps de repos avant l'embouteillage.

Ce qui joue aussi énormément, amha, c'est la nature du fut Selon mon expérience, un whisky vieillit en fut de sherry s'en sorira presque toujours même face à de fortes dilutions. Même s'il parait fade, aqueux à l'ouverture de la bouteille, il y a fort à parier que quelques semaines plus tard, il sera complètement différent et aura gagné en expressivité. C'est sans doute moins vrai avec un xxxrefil.
Par contre, avec un fut de bourbon, ou pire, un hogshead, ça résiste beaucoup moins, et ça a moins de capacité d'ouverture.

Bien sur, l'age du whisky, et son degré naturel avant dilution joue aussi forcément, puisque ça va déterminer la quantité d'eau à ajouter, et donc le taux de dilution.

Mais au delà de toutes ces questions, ce qui est bien plus destructeur que la dilution, amha, c'est filtration à froid. Ça, c'est une véritable castration du whisky.


Retourner vers « Whisky »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité